C.V.   



 

Annick ARNAUD est née en 1938.

Après des études scientifiques à l'École Normale Supérieure, elle travaille au CNRS et elle obtient un doctorat en physique.

En 1969, changement d'orientation : elle suit pendant deux ans les cours de dessin et de peinture de René LEIDNER, peintre dont l'oeuvre est à la fois gestuelle et matiériste. Elle participe aux séances de nu de la Grande Chaumière, travaille pendant un an dans l'atelier de lithographie des Beaux-Arts de Paris et apprend la gravure dans l'ancien atelier d'André LHOTE.

Les premiers travaux sont influencés par le cubisme 1972-1974. Vient ensuite une période plus gestuelle où dominent les bleus ; les thèmes sont la mer (vagues et maelström) ainsi que les fenêtres. Par ailleurs, quelques toiles de la même époque mettent en scène des "homo mecanicus et informaticus" 1975-1985.

A partir de 1987, elle développe une technique personnelle de travail sur bois évoquant l'archéologie.

De 1988 à 1992, elle s'investit dans l'art électronique et crée des OBJETS DE LUMIERE.

En 1993, elle revient au travail de matière ayant pour thème l'archéologie, les fossiles et la peinture rupestre, traités avec un certain humour.

En 1997, elle rencontre le peintre Jean-Yves GUIONET qui lui réle la couleur. Revenant à une peinture gestuelle, elle explore trois domaines : la tauromachie, le sport et le portrait.

Entre 2005 et 2008, son travail est interrompu pour raison de santé. Depuis 2009, elle explore la banlieue parisienne.

Le dessin tient une place importante dans son oeuvre : en témoignent un millier des fusains, d'encres, de mines de plomb, etc.


© 2013